NFT : Cela Va Changer Votre Vision Des Cryptomonnaies ?

Vous êtes un artiste contemporain ? Les NFT (Non Fongible Tokens), nouvelle forme de cryptomonnaie, vont certainement bouleverser votre vie ?

Les chiffres suivants peuvent laisser perplexes au premier abord, mais aussi rêveurs…

69,3 millions de dollars pour le collage numérique de l’artiste américain Beepie, “Everydays : The First 5 000 Days.” 2,9 millions de dollars pour un tweet du PDG de Twitter, Jack Dorsey. ¹

Le “Nyan Cat”, gif réputé mondialement, a été adjugé pour 600 000 dollars. ²

Un photomontage, un post de quelques caractères, un chat avec un arc-en-ciel… Des montants impressionnants, déboursés par de riches collectionneurs lors de vente aux enchères organisées en début d’année, pour devenir l’unique propriétaire de ces créations 100 % numériques.

Un investissement étonnant dans un monde digital où le partage et la copie de fichiers sont au cœur de l’activité quotidienne des internautes.

C’est vrai après tout…

Pourquoi devenir propriétaire d’une œuvre numérique aussi facilement duplicable et diffusée à l’échelle mondiale ? Quelle est la rareté d’un bien numérique détenu par des milliers, voire des millions de personnes ?

Pourtant, nous vous l’assurons. Ces collectionneurs n’ont pas réalisé ces investissements à “l’emporte-pièce”.

Difficilement imaginable, n’est-ce pas ? Comment est-ce possible ?

Découvrez dans cet article le fonctionnement des NFT, leurs avantages et leurs limites. À la fin de votre lecture, ces nouvelles cryptomonnaies n’auront plus aucun secret pour vous.

Les NFT : une nouvelle monnaie virtuelle.

Les cryptomonnaies, la blockchain, … Des principes et des notions qui peuvent vite devenir très flous pour les moins technophiles d’entre nous.

Soyons donc concrets !

Imaginez, vous êtes un cinéphile. Après quelques heures de montages, vous produisez un film original.

Cette vidéo, vous souhaitez la vendre aux enchères sur des plateformes en ligne spécialisées.

Vous allez la convertir en NFT, un jeton numérique unique (avec un code composé de chiffres et de lettres) puis l’enregistrer sur une base de données digitale infalsifiable : la blockchain.

Ce réseau décentralisé va suivre l’évolution de votre jeton et assurer la traçabilité des actes d’achats et de ventes (comme un notaire avec un bien immobilier). Chaque acheteur connaît l’auteur de l’œuvre, l’identité des propriétaires précédents et les dates de chaque transaction. L’originalité du jeton et son authenticité sont assurés par le cryptage des informations qu’il contient.

Bravo ! Votre vidéo attise toutes les convoitises. Les enchères grimpent. Finalement, un collectionneur persuadé de votre talent, et qui espère une plus-value dans quelques années à la revente, l’acquiert pour 10 000 euros. Au paiement, la plateforme de vente lui remet le NFT unique, ni duplicable, ni interchangeable que vous avez créé.

Les NFT correspondent ni plus ni moins à des contrats ou à des titres de propriété numérique. La transaction est alors enregistrée dans la blockchain.

Les NFT : des porteurs de valeur.

Les NFT, véritables cryptomonnaies utilisées dans “l’art crypto”, garantissent l’originalité des œuvres achetées. Une rareté et une authenticité porteuses de valeur. De fait, ces investisseurs possèdent un bien virtuel et intangible dont ils ont toute liberté pour la revente.

Prenons l’exemple suivant : substituer l’œuvre numérique par un autoportrait de Van Gogh (un tableau donc physique).

Les collectionneurs souhaitent bien sûr acquérir l’œuvre original avec la signature du maître flamand et non un poster sans valeur.

Dans l’univers numérique, le NFT représente cette signature. Unique, elle apporte au tableau 100 % de sa valeur commerciale. Les collectionneurs détiennent un bien qui s’apprécie et qui peut donc faire l’objet de transactions.

Fichiers jpeg, Gifs animés, musiques mp3, vidéos mpeg, … Quel que soit le format, les artistes contemporains peuvent, grâce à ces jetons numériques, vendre leurs œuvres, voire toucher des royalties. La blockchain assure la traçabilité de l’œuvre et rassure ainsi les investisseurs.

Partages, copies, échanges…. Aucun problème, l’œuvre numérique diffusé sur Internet conserve sa valeur ad vitam aeternam.

Une véritable révolution dans le business de l’art digital.

Les NFT : une technologie récente avec des limites.

Préservation de la valeur d’un bien numérique, traçabilité des transactions sur un réseau infalsifiable… Des atouts indéniables pour tout investisseur.

Cependant, cette technologie naissante présente encore des points faibles à améliorer notablement.

Un auteur parfois non identifié.

Tout d’abord, chaque NFT n’atteint pas un niveau de sécurité et de fiabilité semblable. Certaines cryptomonnaies ne certifient pas à 100 % l’identité de l’auteur de l’œuvre numérique.

L’identification des acteurs digitaux demeure encore le talon d’Achille de tout business sur Internet.

 

Qui se cache derrière un pseudo sur Internet ? N’importe qui peut revendiquer la paternité d’une œuvre ? Comment s’assurer de la véracité des faits ?

Une rareté non certifiée.

Autre problème : comment s’assurer qu’un artiste ne vendra pas plusieurs fois son œuvre numérique avec des jetons différents ?

En cas de succès, son intérêt serait de diffuser son œuvre sur différentes plateformes, et ce,  à plus grande échelle.

La rareté, une condition siné qua non pour préserver la valeur de toute œuvre, qu’elle soit digitale ou physique.

Un coût environnemental.

Comme toute cryptomonnaie, le fonctionnement des NFT repose sur le minage, procédé à l’impact environnemental avéré. Des particuliers participent à la sécurisation de la blockchain : mise à disposition à la communauté, contre rémunération, d’ordinateurs hyperpuissants capables de résoudre des problèmes mathématiques très complexes.

Ces ordinateurs sont stockés dans des hangars hautement sécurisés et surveillés. Une élévation de la température très significative pourrait provoquer un incendie. Il est donc incontournable de refroidir constamment les installations.

Bien sûr, une telle puissance de calcul s’accompagne d’un coût énergétique disproportionné.

Imaginez !

Selon l’indice de consommation d’électricité du Cambridge bitcoin (CBECI), l’activité la plus célèbre des cryptomonnaies requiert 0,6 % de la production électrique mondiale. C’est ni plus ni moins, la consommation en électricité d’un pays comme la Norvège… ³

Un risque de bulle spéculative.

Décentralisation, absence d’une autorité de contrôle gouvernementale, aucune régulation d’une banque centrale… Comme toute cryptomonnaie, les cours des NFT risquent de dépendre du niveau de la demande et de la confiance des investisseurs.

Les cryptomonnaies, un marché très volatil hypersensible aux effets d’annonces.

Lorsque Tesla a investi 1,5 milliard de dollars dans le Bitcoin en février dernier, la devise virtuelle atteint alors son record historique avec un cours à 43.725,51 dollars.⁴ Une hausse des cours de 20 % en 48 heures seulement, juste après l‘annonce de son patron Elon Musk.⁵

La valeur réelle de l’œuvre devient bien évidemment un sujet central. L’œuvre numérique est-elle correctement estimée ou sa valeur est-elle dopée artificiellement ?

Les NFT : une technologie récente prometteuse.

Vous en savez désormais plus sur les NFT, leur fonctionnement et leur impact considérable sur le marché de l’art numérique.

Authentification d’une œuvre, traçabilité des transactions, simplification des actes de ventes … L’art, lui aussi, se digitalise et adopte, comme dans d’innombrables secteurs d’activité, la blockchain. Un vrai plus pour instaurer confiance et sérénité entre les différents acteurs de ce marché.

Et la confiance favorise la croissance d’un business.

Des acteurs majeurs ont bien compris l’intérêt des NFT.

La très puissante NBA vend des clips vidéos d’actions ou de séquences de matchs inoubliables comme des dunks, … Un business en plein essor. D’octobre 2020 à mars 2021, la NBA a généré un chiffre d’affaires de 338 millions de dollars.⁶

League of Legends, Counter-Strike… Les éditeurs de ces jeux profitent de l’engouement et de la passion des joueurs pour leur proposer des objets virtuels uniques.⁷

Des débuts très prometteurs pour une technologie qui n’en est qu’à ses balbutiements.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Révolution digitale ou simple outil d’investissements ? Connaissiez-vous les NFT ? Faites-nous part de votre ressenti en commentaires. Nous échangeons avec plaisir sur ce sujet passionnant.

 

 

 

Ressources documentaires :

 

¹ Source : Site Internet “France info”. https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/art-contemporain/video-tout-comprendre-aux-nft-ces-jetons-virtuels-qui-se-vendent-plusieurs-millions-d-euros_4374637.html

² Source : Site Internet “Le courrier international”.

https://www.courrierinternational.com/video/video-tout-comprendre-aux-nft-ces-jetons-virtuels-qui-chamboulent-le-marche-de-lart

³ Source : Site Internet “Futura Science”. https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/pollution-environnement-bitcoin-consomme-t-il-beaucoup-energie-86355/

⁴ Source : Site Internet “le Figaro”.

https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/tesla-investit-1-5-milliard-de-dollars-en-bitcoin-le-cours-atteint-un-niveau-record-20210208

⁵ Source : Site Internet “20 minutes”. https://www.20minutes.fr/high-tech/2972843-20210209-bitcoin-consequences-investissement-elon-musk-tesla-peut-avoir

⁶ Source : Site Internet “Le courrier international”.

https://www.courrierinternational.com/video/video-tout-comprendre-aux-nft-ces-jetons-virtuels-qui-chamboulent-le-marche-de-lart

⁷ Source :Site Internet “France info”.

https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/art-contemporain/video-tout-comprendre-aux-nft-ces-jetons-virtuels-qui-se-vendent-plusieurs-millions-d-euros_4374637.html

Notre Infolettre