Couleurs et polices d’écritures, quels sont les pièges à éviter ?

Il peut être tentant d’essayer de sortir de l’ordinaire en optant pour des polices d’écritures originales et des mélanges de couleurs qu’on ne voit que très rarement, lors de la conception d’un visuel . Toutefois, si certaines associations ne sont pas utilisées, ce n’est pas parce qu’elles n’ont jamais été pensées, mais plutôt car elles renvoient un message négatif. Pour vous aider à vous orienter, voici quelques informations clefs sur les couleurs et les polices d’écriture à éviter.

Les associations de couleurs à proscrire 

Avant de choisir la couleur qui définira votre image de marque, gardez en tête que chacune d’entre elles possèdent des symboliques négatives. Par exemple, on n’emploiera pas le vert pour symboliser le dynamisme ou bien le bleu pour provoquer un sentiment d’urgence. Pour être certain d’aller dans la bonne direction, référez-vous à la symbolique de chacune des couleurs.

Concernant les couleurs, il faut être vigilant à ne pas trop en faire. Il est vivement conseillé de ne pas en utiliser plus de trois sur un même visuel. Cette règle s’applique aussi bien à votre logo qu’à votre tenue vestimentaire.

Pour ne pas plonger dans un univers trop démodé, veillez à ne pas utiliser le célèbre dégradé de couleur. Il en est de même pour les teintes trop flashies qui auront tendance à renvoyer une mauvaise image. Il est également primordial d’éviter des tons sur tons illisibles.

Les erreurs typographiques (polices) à éviter 

Au même titre que la couleur, il existe un nombre limité de polices d’écriture à utiliser. Partez du principe qu’un maximum de deux est idéal. Au niveau des polices en elle-même, évitez celles qui sont trop originales et qui peuvent vite être illisibles. Les graphistes seront unanimes sur l’utilisation de Comic Sans MS qui est à éviter absolument.

Si vous écrivez un texte qui est destiné à être lu par un grand nombre de personnes, soyez vigilant à l’interligne. Votre texte doit être lisible et donc assez aéré afin de faciliter sa compréhension.  L’interlletrage doit également être pensé pour faciliter au mieux la lecture. Dans le cas d’un texte long, veillez à utiliser des typographies Serif pour ne pas fatiguer les yeux de vos lecteurs. Concernant l’alignement, il vaut mieux éviter de centrer tous vos textes, ce dispositif doit être adapté au contenu.

De façon générale, il n’y pas spécialement de couleurs ou de polices à éviter absolument. Cela dépendra majoritairement du secteur dans lequel vous travaillez. Le point sur lequel vous devez être particulièrement vigilant est l’association des couleurs et des typographies, un mauvais mélange pourra vous desservir considérablement. Pour être certain d’avoir un résultat percutant, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du graphisme. Ce dernier met sa sensibilité artistique au service des ses clients afin de leur proposer un résultat le plus harmonieux possible.

 

Sources :

https://graphism.fr/evitez-les-10-erreurs-typographiques-les-plus-courantes/

http://www.conseilsmarketing.com/promotion-des-ventes/comment-choisir-un-bon-nom-de-marque-dentreprise-ou-de-site-internet

 

Quelques articles à lire pour en savoir plus :

Actualité Facebook

Obtenir une Soumission Gratuite