Comprendre les diférrents formats de fichiers pour votre logo

JPG, PNG, EPS, PSD, AI, PDF, GIF… vous aussi vous vous perdez dans tous ces formats de fichiers qu’on vous envoie pour vos créations graphiques ? Vous ne savez pas quel format correspond à un texte, à une image et encore moins à une vidéo ?

Heureusement pour vous, vous êtes tombé au bon endroit. Ici, nous parlons de tout ce qui est design. Et aujourd’hui, nous allons vous expliquer la différence entre tous ces formats de fichiers. Vous saurez à quoi chacun sert. Parce que vous ne le savez peut-être pas, mais chaque format est optimisé pour une utilisation donnée.

Choisir un format pour une utilisation qui ne lui est pas adaptée engendrera des images de mauvaise qualité. Ou des durées de chargement trop longues. Mais lorsque vous choisissez le bon format pour la bonne utilisation, cela vous garantit un résultat de qualité et tout est plus fluide !

Rassurez-vous. La prochaine fois que vous souhaiterez utiliser votre logo pour projet précis, vous saurez quel format choisir. Allez, c’est parti !

1.     .JPEG ou .JPG (Joint Photographic Expert Group)

Les deux veulent dire la même chose. C’est le format le plus souvent utilisé sur le web quand il s’agit d’images, surtout celles prises avec des appareils photo numériques. Il est lisible sur tout type d’appareil (ordinateur portable, tablette, téléphone). Pas besoin de télécharger un logiciel spécifique pour cela.

La particularité du format JPEG, c’est qu’il permet la compression des données. Ce qui rend le fichier léger et rapidement chargeable. Mais en contrepartie, à chaque fois que le fichier est compressé, cela cause une perte de qualité. Ce qui donne une image pixélisée.

Quand utiliser donc le format JPEG ? Il est approprié pour une utilisation sur le web. Lorsque vous prenez une photo et que vous la publiez directement sur vos réseaux sociaux par exemple. Ou pour créer un portfolio de photos. En revanche, il n’est pas adapté pour des images nécessitant une retouche.

2.     .PNG (Portable Network Graphics)

Contrairement au JPEG, le format PNG permet une compression sans perte. Vous pouvez donc l’utiliser pour des images de qualité sans crainte de perdre les couleurs et la netteté. En outre, le PNG admet les fonds transparents, ce qui n’est pas le cas pour le JPEG.

Par contre, le PNG pèse un peu plus lourd. Ce qui fait qu’il prend un peu plus d’espace de stockage et met du temps à charger. Il est donc conseillé de ne l’utiliser que pour des utilisations uniques : votre logo, votre photo de profil, photo de couverture et vos publications.

3.     .GIF (Graphics Interchange Format)

Le format GIF est très souvent utilisé pour les fichiers animés. Il permet aussi de faire des compressions sans perte.

Sa particularité, c’est la création des animations avec plusieurs séquences d’images, et ce, même sur un fond transparent. Il convient aux pages web tels que les sites Internet et les réseaux sociaux. Vous pouvez donc l’utiliser pour créer des logos animés et d’autres animations courtes.

En revanche, le format GIF ne s’accordera pas avec une image disposant de plus de trois couleurs. Lorsque les couleurs, les diagrammes et les formes sont complexes, l’image sera déformée.

4.     .PSD (Photoshop Document)

Les fichiers PSD sont créés dans Adobe Photoshop et disposent d’un fichier source. L’avantage, c’est qu’ils peuvent être facilement modifiés et retouchés grâce aux différentes couches qu’ils contiennent. Ils conviennent à toute utilisation numérique. Si vous voulez avoir une image à la bonne taille et optimisée pour le web, vous savez quoi choisir.

Mais le plus gros inconvénient, c’est que les fichiers PSD se lisent uniquement grâce aux logiciels de la suite Adobe. En outre, ces fichiers sont lourds.

5.     .PDF (Portable Document Format)

C’est aussi un format créé par Adobe. Il permet de capturer les informations de manière identique quelle que soit l’appareil ou l’application avec laquelle le fichier est créé.

Le format PDF est également une source de sécurité et de fiabilité pour les fichiers. Il intègre du texte, des photos, des images sous forme vectorielle, des vidéos, et même des liens et des formulaires.

En outre, le PDF conserve la mise en page du fichier quel que soit l’appareil sur lequel il est affiché et sous n’importe quel système d’exploitation. Il suffit d’installer Adobe Acrobat Reader sur son appareil pour l’ouvrir. Par contre, il est impossible de modifier un fichier PDF gratuitement.

6.     .EPS (Encapsulated Postscipt)

Le format EPS est destiné aux images vectorielles à haute résolution et imprimables. Il s’adapte à pratiquement tous les logiciels de design. Il est surtout utile lorsqu’il faut envoyer un fichier à un designer qui n’utilise pas la suite Adobe. Il peut ainsi l’ouvrir dans n’importe quel éditeur de dessin.

Les fichiers EPS peuvent être indéfiniment agrandis sans perdre en qualité. Mais aujourd’hui, ils sont de moins en moins utilisés. Les designers préfèrent le format PDF qui présente les mêmes fonctionnalités.

7.     .AI (Adobe Illustrator Document)

Eh oui, nous parlons là du format préféré des designers. C’est le format le plus fiable pour les images. Que ce soit pour le web ou pour impression, le format AI est très facile à manipuler. Il s’adapte à toutes les tailles et à toutes les résolutions d’image. Par contre, il faut savoir utiliser Adobe Illustrator pour pouvoir s’en servir. Et pas de bol, Illustrator est payant.

Alors, un peu plus éclairé sur les formats de fichier ? Si vous avez besoin de conseils, contactez-nous !

 

Notre Infolettre