Comment faire et vendre un NFT ?

500 000 dollars.¹ C’est le prix payé par un collectionneur pour le “Nyan Cat”, le gif à la popularité mondiale créé par Chris Torres en 2011.

Et oui, vous ne rêvez pas… La représentation d’un chat gris sur un arc-en-ciel que vous avez vu, revu, voire possédé sur vos supports numériques (smartphone, tablette, ordinateur, …) a bien été vendue à ce montant impressionnant.

Est-ce une vente isolée ? Non.

En ce début d’année, d’autres ventes ont marqué les esprits :

  • 69,3 millions de dollars pour le collage numérique de l’artiste américain Beepie, “Everydays : The First 5 000 Days.” ²
  • 2,9 millions de dollars pour le premier tweet du PDG de Twitter, Jack Dorsey. ³

Des enchères qui interpellent… Comment est-ce possible ?

Pourquoi investir une telle somme d’argent pour acquérir une création digitale que chaque internaute, sur la planète, peut posséder gratuitement et quand il le souhaite ?

C’est vrai après tout…

Confortablement installé sur votre canapé, ordinateur sur les genoux, vous décidez de vous offrir un moment de “fun” avec le “Nyan Cat”.

Une saisie dans une barre de recherche et HOP… Le tour est joué.

Vidéos YouTube, jeux vidéos, applications, gifs… L’œuvre de Chris Torres, vous pouvez la voir, la télécharger, la partager et vous amuser gratuitement.

Au même moment, cette œuvre est vue, téléchargée… par d’autres Internautes.

Imaginez rien que sur YouTube… 177 millions de vues enregistrées pour des vidéos qui mettent en scène le “Nyan Cat” (de mai 2011 à mai 2020).⁴

Première impression : le “Nyan Cat”, n’a rien d’unique. Chacun peut le posséder et plusieurs versions sont disponibles.

Selon la théorie économique qui définit la valeur d’un bien en fonction de sa rareté, la valeur du “Nyan Cat” devrait être proche de…. 0.

Avez-vous payé quoi que ce soit pour détenir votre version ? Très probablement non.

À priori, un investissement de 500 000 dollars semble dénué de sens.

Oui, mais…

L’investisseur qui a participé à cette transaction, n’a pas acheté n’importe quelle version du “Nyan Cat”Depuis le 18 février 2021, il est le propriétaire de la version originale, certifiée et authentifiée, du célèbre gif de Chris Torres.

Bienvenue dans le monde des crypto-collections…

Replays de matches NBA, tweets, items de jeux, cartes de foot ou œuvres d’art digital… Des collectionneurs, qui se sont enrichis grâce au Bitcoin, participent à ce nouveau business en plein essor. Business qui s’appuie sur la technologie de la blockchain et une nouvelle forme de cryptomonnaie, les NFT (Non Fungible Tokens).

Nous savons ce que vous vous dites «  Pfff… Encore un passe-temps de riches qui ne savent plus comment s’occuper et dépenser leurs millions. N’importe quoi ?”

Et pourtant… Ce business apporte un début de solution à une problématique majeure pour tous ceux qui produisent un contenu ou une œuvre numériques : comment les monétiser alors qu’ils peuvent être dupliqués ?

Avantages, création et vente… Découvrez dans cet article l’univers des NFT, nouveau crypto-actif objet de toutes les convoitises.

Les NFT : des porteurs de valeur.

Qu’est-ce qu’un bien non fongible et un NFT ?

En droit, un bien non fongible est un bien unique, non interchangeable et indivisible.

Par exemple : vous pouvez remplacer une pièce de 1 euro par une autre pièce de 1 euro. Par contre, vous ne pouvez pas remplacer un tableau de musée par son poster vendu en boutique. La valeur n’est bien évidemment pas du tout la même.

Dans l’univers de l’art digital, une œuvre numérique équivaut à un NFT, c’est-à-dire à un jeton numérique unique avec un code composé de chiffres et de lettres.

L’originalité du jeton et son authenticité sont assurées par le cryptage des informations qu’il contient.

Prenons l’exemple suivant : substituez l’œuvre numérique par un autoportrait de Van Gogh (un tableau donc physique).

Les collectionneurs souhaitent bien sûr acquérir l’œuvre originale avec la signature du maître flamand et non un poster sans valeur.

Dans l’univers numérique, le NFT représente cette signature. Unique, elle apporte au tableau 100 % de sa valeur commerciale.

Ils détiennent un bien qui s’apprécie (régie par la loi de l’offre et la demande) et qui peut donc faire l’objet de transactions.

Crypto-actifs utilisés dans “l’art crypto”, les NFT, avec l’appui de la blockchain, garantissent donc l’unicité des œuvres achetées.

La blockchain : une traçabilité qui rassure.

Le NFT créé est enregistré sur une base de données digitale infalsifiable : une blockchain.

C’est la rareté et l’authenticité qui donnent la valeur à une œuvre (digitale ou non).

Ce réseau décentralisé va suivre l’évolution du jeton et assurer la traçabilité des actes d’achats et de ventes (comme un notaire avec un bien immobilier) dès la mise en ligne du NFT.

Chaque acheteur connaît l’auteur de l’œuvre, l’identité des propriétaires précédents et les dates de chaque transaction. Hyper-rassurant !

<H3> Les NFT : artistes et collectionneurs sont gagnants.

Fichiers jpeg, gifs animés, musiques mp3, vidéos mpeg, … Quel que soit le format, les artistes contemporains peuvent, grâce à ces jetons numériques, vendre leurs œuvres originales, voire toucher des royalties (Les NFT peuvent inclure des clauses de vente contrairement aux cryptomonnaies “classiques” comme le Bitcoin).

La blockchain certifie la traçabilité de l’œuvre et rassure ainsi les investisseurs.

Partages, copies, échanges…. Aucun problème, l’œuvre numérique acquise, malgré sa diffusion sur Internet, conserve sa valeur ad vitam aeternam.

Les NFT correspondent ni plus ni moins à des contrats ou à des titres de propriété numérique.

Créer et vendre un NFT : Comment faire ?

Vous souhaitez monétiser votre talent ? Vous désirez participer à ce mouvement de digitalisation de l’art et en devenir un acteur à part entière ?

Vous devez alors respecter quelques étapes.

Première étape : choisir votre marketplace.

Tout d’abord, vous devez télécharger un wallet et créer une adresse Ethereum.

Vous pouvez ainsi convertir vos euros ou vos dollars en cryptomonnaie et réaliser des transactions (envoi de cryptomonnaies depuis le wallet et réception des gains d’une vente).

Ensuite, choisissez la marketplace (la plateforme de ventes) adaptée au bien digital que vous souhaitez vendre.

À chaque plateforme, sa spécialité :

  • Valuables pour les tweets ;
  • SuperRare, Nifty Gateway pour les œuvres d’art ;
  • OpenSea, Rarible, …

Mais attention, renseignez-vous bien avant de vous enregistrer. Ces marketplaces ne sont pas des sites de petites annonces sur lesquelles on trouve tout et n’importe quoi.

Sur certaines, des “filtres à l’entrée” existent. Les administrateurs du site jugeront votre talent avant d’accepter une mise en vente en ligne.

Votre profil accepté, vous pourrez connecter votre wallet et suivre les instructions pour convertir votre œuvre en NFT.

Le processus est assez simple…

Deuxième étape : créer le NFT.

Ça y est ! Votre compte est actif. C’est le moment de convertir votre ou vos fichier(s) numérique(s) en NFT.

Aucune difficulté majeure.

La plateforme vous invite à créer votre collection d’œuvres, un “portefeuille” ou une “galerie” numériques où tous vos NFT seront enregistrés et répertoriés.

Vous la nommez, vous rédigez une petite description et lui attribuez une image pour faciliter son identification.

Vous serez amené à cliquer sur un bouton « Create » ou une dénomination approchante pour conclure la création de votre collection.

Votre collection est créée ? Parfait, dernière étape, il ne vous reste plus qu’à intégrer votre ou vos NFT à votre collection.

Vous téléchargez sur la marketplace, le fichier numérique que vous souhaitez vendre.

Ensuite, vous :

  • lui donnez un titre ;
  • renseignez une adresse URL ;
  • rédigez une description.

La vente de votre NFT : calculez bien votre “coût”.

Il est temps de passer aux choses sérieuses : la mise en vente.

Selon les plateformes, différentes options de mise en vente existent. Vous pouvez :

  • proposer un prix fixe ou essayer de gagner plus aux enchères ;
  • vendre un unique NFT ou un lot de NFT ;
  • choisir une unité de vente parmi plusieurs cryptomonnaies ;
  • organiser une vente publique ou privée (seuls les collectionneurs invités participent à la vente) ;
  • programmer un prix de vente final (si vous ne vendez pas votre NFT au prix souhaité, la valeur peut baisser pour inciter à l’achat).

Les conditions de vente configurées, vous pouvez enfin inscrire votre NFT sur la blockchain d’Ethereum et finaliser la démarche de mise en vente.

Mais attention, … Avant d’ouvrir la vente, calculer bien la rentabilité de votre opération.

Si votre bien et le processus de mise en vente sont virtuels, les coûts de l’opération sont bien réels.

Création, ajout à une collection, mise en vente, inscription sur la blockchain, … Ces opérations ont un coût (variables selon les marketplaces).

Par exemple : compter 100 euros juste pour la mise en vente. L’utilisation de la blockchain Ethereum s’accompagne de frais conséquents. On parle de “gas fees”. Ces frais élevés constituent les principaux freins au développement des NFT.

La fiscalité de votre pays doit également être considérée avec attention.

Vous l’avez compris, un calcul précis de l’opération est incontournable. Si votre fichier numérique est vendu à prix inférieur au total des gas fees, vous devrez vous acquitter de la différence.

Notre conseil : n’hésitez pas, si possible, à indiquer un prix de réserve (prix minimum en dessous duquel un objet n’est pas adjugé).

Envie de devenir le “Picasso” du numérique …

Vous en savez désormais un peu plus sur les NFT, leur fonctionnement et le processus pour ouvrir un nouveau chapitre de votre aventure d’artiste.

Ces crypto-actifs constituent une véritable révolution dans le business de l’art digital.

Dans cet univers où partages et duplications des fichiers numériques s’inscrivent dans les usages quotidiens des internautes, les NFT permettent à leur auteur de monétiser leur talent et de certifier la version originale.

Nous l’avons déjà abordé : renseignez-vous précisément avant de choisir la marketplace qui accueillera votre œuvre. (Les coûts de fonctionnement peuvent être significativement différents, avec des plateformes utilisant des blockchains moins coûteuses que celle de l’Ethereum).

Mais attention, les NFT ne garantissent pas le succès. Pour faire grimper les enchères, vous devrez enfiler votre costume de commercial, activer votre réseau et promouvoir votre œuvre.

On n’a rien sans rien…

 

Ressources Internet :

¹ Source : Site Internet Korii.

https://korii.slate.fr/biz/non-fongible-token-nft-nyan-cat-500000-dollars-blockchain-possession-memes-marche-art

² Source : Site Internet “France info”. https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/art-contemporain/video-tout-comprendre-aux-nft-ces-jetons-virtuels-qui-se-vendent-plusieurs-millions-d-euros_4374637.html

³ Source : Site Internet “France info”. https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/art-contemporain/video-tout-comprendre-aux-nft-ces-jetons-virtuels-qui-se-vendent-plusieurs-millions-d-euros_4374637.html

⁴ Source : site Internet Wikipédia.

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Nyan_Cat

 

Notre Infolettre